Visites à domicile à Bruxelles - RENDEZ-VOUS AU 0477/89.99.62
Du lundi au vendredi de 9h00 à 16h00
Autres horaires et destinations sur demande

Depuis le 1er octobre 2004, tout chien, chat ou furet voyageant dans l'Union européenne doit être identifié, vacciné contre la rage et être en possession d'un passeport européen fourni et rempli par un vétérinaire. Attention, pour voyager vers l’Irlande, Malte, le Royaume Uni, la Suède ou la Finlande, des conditions supplémentaires sont d’application !

  • Voyager vers un pays de l'Union Européenne autre que ceux cités ci-dessous

    Identification et passeport européen

    Si votre animal a déjà été identifié, avec une puce électronique ou un tatouage, le vétérinaire remplit simplement le passeport européen avec les coordonnées exactes, s’assure de leur validité auprès de DogID (chiens) ou CatID (chats). La puce électronique est cependant requise pour voyager.

    Si votre animal n’est pas encore identifié, le vétérinaire implante une puce électronique au niveau de son cou. C’est une manipulation qui n’est pas excessivement douloureuse pour l’animal, et qui peut donc le plus souvent se faire sans anesthésie. Bien sûr, si la possibilité se présente, on préfèrera la réaliser dans le courant d’une anesthésie prévue (castration, stérilisation). La réalisation d’un tatouage est encore possible pour avoir une trace d'identification visible sur votre animal, mais n'est plus une méthode autorisée pour le passage des frontières : la puce électronique est désormais la norme pour les mouvements de nos animaux domestiques. Un article à ce sujet sur le blog du cabinet vétérinaire HCL.

    Une fois identifé, le vétérinaire envoie vos coordonnées, celles de la puce électronique et du passeport européen à DogID ou à CatID, afin que votre animal soit répertorié dans leur base de données. Il vous fournit le passeport européen complété à la main.

    De cette manière, si votre animal se perd, la police, les refuges, les vétérinaires peuvent scanner la puce électronique de votre animal, communiquer l’information à l’organisme qualifié qui a les coordonnées pour vous joindre et ainsi vous rendre votre compagnon.

    Vaccination anti-rabique

    La vaccination contre la rage est également exigée pour tout passage de frontière. Elle se fait par une injection unique, qui est considérée comme totalement efficace 21 jours plus tard. Prévoyez donc une visite du vétérinaire 1 mois avant votre départ. Si vous partez régulièrement avec votre animal, l’idéal est de faire un rappel après un an pour une bonne immunisation, et il est obligatoire de renouveller la vaccination tous les 3 ans (sans dépasser d’un jour l’année calendrier!). La validité légale (et effective) de la vaccination pour passer les frontières est en effet de 3 ans pour la plupart des vaccins existant en Belgique à l'heure actuelle (pas tous!). Suivez les recommandations de votre vétérinaire.

    Le premier vaccin contre la rage se fait pour une bonne efficacité après l’âge de 3 mois. Avant cet âge, les animaux sont ou non acceptés, avec ou sans vaccination préalable, selon la règlementation nationale. Renseignez-vous donc au cas par cas.

  • Voyager vers le Royaume-Uni, l'Irlande, Malte : Pet Travet Scheme

    Depuis le 1er janvier 2012, le Pet Travel Scheme n'est plus d'application !

    Votre animal devra être identifié, obligatoirement par puce électronique et non par tatouage. Il devra ensuite être vacciné contre la rage, avec un délai préalable au voyage à présent identique aux autres pays européens de seulement 21 jours. Un traitement anti-parasitaire actif contre l'echinococcose devra être effectué et stipulé dans le passeport par le vétérinaire entre 1 et 5 jours avant le passage de la frontière du Royaume-Uni.

    Cette simplification notable des procédures devrait soulager quelques uns de nos compagnons voyageurs !

    Le Brexit va-t-il provoquer des modifications? Difficile à dire pour l'instant. Si un accord est trouvé en mars 2019, la situation ne devrait pas changer. Si ce n'est pas le cas, le Royaume-Uni risque malheureusement d'être considéré comme un "pays tiers" le temps de renégocier les accords ayant trait à ce qui nous occupe, ce qui compliquerait les choses... Nous vous tiendrons au courant dès que possible, mais pour l'instant, la procédure reste celle décrite ci-dessus!

    L'article en anglais sur le blog du cabinet vétérinaire HCL.

    Site de référence pour les mouvements de nos animaux de compagnie de Belgique vers l'Union Européenne.

  • Voyager vers la Suède

    L’animal doit être identifié par puce électronique ; vacciné ensuite contre la rage minimum 21 jours avant le voyage ; le test de dosage des anticorps contre la rage n'est plus exigé depuis le 1er janvier 2012, ni le traitement vermifuge avant le départ !

    Site de référence du Conseil de l'Agriculture de Suède.

    Site de référence pour les mouvements de nos animaux de compagnie de Belgique vers l'Union Européenne.

  • Voyager vers la Finlande

    En plus d'être identifié (par puce électronique), d'avoir son passeport européen et d'être vacciné contre la rage minimum 21 jours avant le départ, il faut que votre animal soit traité contre l’échinococcose entre 1 et 5 jours avant de rentrer sur le territoire finlandais.

    Site de référence de l'Autorité pour la Sécurité Alimentaire de Finlande

    Site de référence pour les mouvements de nos animaux de compagnie de Belgique vers l'Union Européenne.

  • Voyager en dehors de l'Union Européenne

    Chaque pays a une législation propre quant à l'arrivée d'animaux domestiques sur son territoire. Certains pays imposent une quarantaine, d'autres exigent seulement un certificat de bonne santé, parfois certains traitements supplémentaires sont nécessaires avant le départ (vaccins, traitements anti-parasitaires par exemple) et le passage par une autorité vétérinaire belge est requise. Renseignez-vous avant votre départ (prévoyez si possible un délai qui vous permette d'effectuer toutes les formalités !) auprès de l'ambassade du pays dans lequel vous comptez vous rendre. Elle vous donnera des informations précises sur les exigences à remplir, et vous pourrez alors en faire part à votre vétérinaire.

  • Voyager dans le Sud de l'Europe : gare aux parasites !

    Pour partir avec votre animal dans le Sud de la France et plus au sud en toute sérénité, vous devrez prendre certaines mesures pour prévenir une série de maladies qu'il pourrait y attraper. Demandez conseil à votre vétérinaire!


Les informations diffusées sur ce site n’engagent que ma propre responsabilité, et sont fonction des études actuelles
qui me sont connues en médecine vétérinaire, ainsi que de mon expérience personnelle. Des avis différents peuvent être justifiés par ailleurs.